Boire de l’alcool est un passe-temps extrêmement populaire et c’est probablement pourquoi il y a tant de pubs, bars et clubs dans le monde. Cependant; Ce n’est pas parce que la consommation d’alcool est populaire que c’est bon pour votre corps ou votre esprit. En fait, l’alcool a tellement d’effets secondaires possibles, et sa consommation régulière peut en fait vous exposer à de graves risques.

Cet article traite en détail de 4 raisons différentes pour lesquelles vous devriez réduire votre consommation d’alcool. Avec un peu de chance, ces informations vous aideront à faire un choix plus judicieux la prochaine fois que vous aurez envie d’un verre et vous encourageront à dire non à l’alcool pour votre bien-être.

Donc, si vous voulez en savoir plus sur certains des effets secondaires qui peuvent survenir à la suite d’une consommation régulière d’alcool, lisez la suite pour en savoir plus. Avant de vous en rendre compte, vous serez en train de jeter l’alcool sur le trottoir !

L’alcool est mauvais pour les reins

Il faut dire que l’alcool peut avoir un effet dévastateur sur vos reins, surtout si vous buvez beaucoup d’alcool en peu de temps. Vos reins sont là pour filtrer les substances nocives de votre sang, et une substance nocive qu’il essaie activement de filtrer est l’alcool. Cependant, l’alcool peut entraîner des changements dans la fonction de vos reins, limitant leur capacité à filtrer votre sang au besoin. En plus de filtrer votre sang, vos reins effectuent un certain nombre d’autres tâches importantes. L’une de ces tâches consiste à maintenir la bonne quantité d’eau dans votre corps, mais l’alcool peut affecter leur capacité à le faire. L’alcool déshydrate le corps, ce qui peut affecter le fonctionnement normal de toutes vos cellules et organes, y compris vos reins. Il est important de réaliser que boire trop d’alcool peut également nuire à votre tension artérielle, et l’hypertension artérielle est une cause fréquente de maladie rénale. Évidemment, l’alcool et vos reins ne gélifient tout simplement pas, donc si vous voulez prendre soin de vos organes, vous devez prendre des mesures pour limiter votre consommation d’alcool dès que possible.

L’alcool provoque la mauvaise humeur et la dépression

L’alcool est un dépresseur, ce qui signifie qu’il modifie l’équilibre des substances chimiques dans votre cerveau, entraînant des symptômes tels qu’une mauvaise humeur, de l’irritabilité et peut-être même des pensées suicidaires. Une consommation excessive et régulière d’alcool a été liée à la dépression, car boire plus que la limite recommandée de 14 unités par semaine a un impact négatif sur la chimie de votre cerveau et sur votre santé mentale. L’alcool ralentit en fait de nombreux processus qui se déroulent dans votre cerveau et votre système nerveux central, c’est pourquoi vous vous sentirez initialement moins inhibé. Bien que vous puissiez vous sentir plus détendu au début lorsque vous commencez une séance d’alcool, ces effets s’estomperont rapidement, vous laissant confus et contrarié, vous amenant probablement à boire de plus en plus. Si vous consommez de l’alcool pour masquer des sentiments de dépression, vous courez le risque d’en devenir dépendant. La dépendance à l’alcool est presque toujours associée à des problèmes de santé mentale troublants et difficiles, il est donc préférable de limiter votre consommation avant que l’alcool n’affecte votre bien-être à long terme.

L’alcool limite la fertilité et aggrave la santé gynécologique

L’alcool peut avoir un impact direct sur votre fertilité, que vous soyez un homme ou une femme. Pour les hommes, cela peut réduire la qualité de leur sperme, réduire la taille de leurs testicules, diminuer leur libido et encore moins conduire à l’impuissance, ce qui peut limiter considérablement la fertilité. Pour les femmes, l’alcool peut avoir une réponse plus systémique, affectant les hormones de reproduction et provoquant des anomalies du cycle menstruel, ainsi qu’un risque accru de fausse couche et une détérioration de la santé gynécologique. L’alcool perturbe l’équilibre hormonal naturel d’une femme dans le système reproducteur, ce qui peut à son tour provoquer des irrégularités menstruelles et même provoquer des cycles menstruels où l’ovulation ne se produit pas. Il est important de noter que les douleurs menstruelles peuvent être directement liées à la quantité d’alcool que vous avez consommée avant le début de votre cycle menstruel, et la consommation d’alcool peut augmenter l’intensité et l’impact de la plupart des conditions gynécologiques, y compris les douleurs menstruelles extrêmes, pour augmenter . Vous vous demandez peut-être aussi, L’alcool peut-il provoquer une infection urinaire ?? La réponse courte est oui, donc si vous voulez protéger votre fertilité et votre santé génésique ou gynécologique globale, éviter l’alcool est quelque chose que vous devriez absolument envisager.

L’alcool fait grossir

Il est normal que les gros buveurs affichent un ventre de bière particulièrement rond ou une région du menton enflée, mais même ceux qui ne consomment pas de grandes quantités d’alcool peuvent quand même se soumettre à une risque accru de prise de poids sévère. L’une des principales raisons pour lesquelles l’alcool peut entraîner une prise de poids est le simple fait qu’il est riche en calories. L’alcool en tant que substance est juste derrière les graisses pures en termes de calories, et vous seriez probablement surpris du nombre de calories contenues dans une boisson moyenne. Boire quelques verres de bière ou de vin peut sembler rien, mais en fait, vous pourriez consommer les mêmes calories que manger une assiette entière ! L’alcool peut également faire des ravages sur votre métabolisme, car votre corps commencera à utiliser toute son énergie pour brûler l’alcool que vous avez consommé au lieu de brûler les graisses et le sucre comme il le ferait normalement. Il faut aussi dire que boire de l’alcool peut vous donner plus faim que d’habitude, c’est exactement pourquoi tant de restaurants fast-food du centre-ville sont ouverts jusqu’au petit matin. Peu importe que vous soyez un gros buveur ou que vous vous en teniez à un verre par nuit, il y a de fortes chances que votre habitude de boire vous fasse prendre du poids.

En réduisant votre consommation d’alcool, vous pouvez éviter tous les problèmes mentionnés dans ce guide. Éliminer l’alcool de votre alimentation et de votre mode de vie n’est pas toujours facile, mais cela en vaut la peine.



Source link

By uiq51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}