Kozhikode, Inde – La Coupe du monde est arrivée dans une ville du sud de l’Inde folle de football, où Lionel MessiNeymar et autres joueurs vedettes sont littéralement plus grands que nature.

À Kozhikode, dans l’État du Kerala, dans le sud du pays, les supporters célèbrent depuis des années le plus grand événement du football international. Des découpes géantes de joueurs peuvent être vues dans toute la ville sur la côte ouest de l’Inde, ainsi que des drapeaux et des bannières agités. Presque chaque rue a une sorte de décoration, avec laquelle les habitants expriment leur amour pour le jeu.

Argentine et Brésil ont toujours reçu un énorme soutien ici car les équipes sont liées aux exploits de noms légendaires tels que Kaka (Ricardo Izecson dos Santos Leite), Cristiano Ronaldo, Ronaldinho Gaúcho et Diego Maradona.

Messi
Une découpe géante de Lionel Messi à Vellayil, Kozhikode [Kaustubh Pandey/ Al Jazeera)

Brazil versus Argentina

Muhammad Basith, aged 28, a businessman and a Brazil fan since the late 1990s believes the support for Brazil has increased since 1998 but the fervour for Argentina is more deep-rooted.

He fondly remembers when he began watching football in 1998, his father bringing home a small colour TV  just before Mario Zagallo’s side reached the final of the World Cup that year.

“Brazil’s performances in that tournament began my story of supporting them. I remember that the TV that my father bought had a switch shaped like a football. That TV is still preserved at my home somewhere as a memory,” Basith told Al Jazeera.

The flags of Argentina and Brazil fly high in the city. Even in the neighbouring district of Malappuram,  former and current football greats feature prominently on billboards. Maradona is often depicted as a guiding god-like figure overseeing manager Lionel Scaloni’s team.

“A lot of younger fans support Brazil because Argentina have not won the World Cup since 1986. But the support for Argentina is much deeper,” Basith said.

“People do like to portray stars as larger-than-life characters in Kerala and that also applies to film stars. But footballers connect with them on a different level, especially those from Brazil and Argentina.”

Love for street football

The seven-a-side football culture has grown in Kerala and there are pitches across Kozhikode, where the wet weather and muddy terrain create perfect conditions for play.

It is no wonder that street footballers who became masters of the game have a special place in the hearts of fans here.

India celebrates World Cup
A roundabout on the outskirts of Kozhikod has been adorned with the colours of Argentina and Brazil [Kaustubh Pandey/ Al Jazeera]

« Le Kerala n’est pas l’État le plus urbanisé de l’Inde. Cela signifie qu’il y a beaucoup d’espace vide et lorsque les cultures ne sont pas plantées, ces espaces deviennent des terrains de football imparfaits pour les enfants et les adolescents. Parce qu’ils ne sont pas extrêmement urbanisés, les gens ont généralement plus de temps libre », a déclaré Basith.

MaradonaLionel Messibrésilien Ronaldo et Neymar ont commencé à jouer dans les rues où ils ont grandi, et les fans du Kerala ressentent ce lien terre-à-terre.

Bilal Ahmed, homme d’affaires à Kozhikode et fan de football, a déclaré : « Les champs sont utilisés le matin et le soir. Comme l’économie de la région dépend de la pêche, les gens ont le temps de se consacrer au football.

La facilité d’accès et le manque de complexité du football en font des adopteurs précoces. “Nous avons juste besoin d’un ballon. Le cricket a besoin de plus de temps et de ressources. Il n’y a pas d’espace ou de conditions pour jouer au cricket ici car il y a trop de sable. Cela rend le football très facile à jouer”, a déclaré Ahmed.

Marcher sur l’eau

Pullavoor, un village à la périphérie de Kozhikode, a fait sensation sur les réseaux sociaux avec ses découpes imposantes de Neymar, Messi et Ronaldo.

Irshad PK, membre du groupe de supporters argentins de Pullavoor, a déclaré : « Nous apprécions cela et nous soutenons l’Argentine parce qu’ils jouent un excellent football. Cela fait partie de notre vie.

L'Inde célèbre la coupe du monde
Un grand panneau d’affichage pour l’équipe nationale argentine fait presque regarder Maradona au-dessus de la Seleção [Kaustubh Pandey/ Al Jazeera]

L’installation de la découpe Messi était un travail fastidieux qui a pris plusieurs heures, a-t-il déclaré.

Celui de Neymar avait quelques mètres d’avance sur celui de Messi sur la rivière Cherupuzha.

Un examen plus approfondi a révélé cinq découpes plus petites flottant autour de l’image de la star du Paris Saint-Germain, pour représenter le nombre de trophées de la Coupe du monde remportés par le Brésil.

Le football et la Coupe du monde sont également une source d’argent à Kozhikode, car les fans emportent des drapeaux et des maillots. Les ventes de télévision et les abonnements à la diffusion augmentent également – ​​avec une augmentation correspondante de la publicité pendant la Coupe du monde.

Il ne s’agit pas seulement de l’Amérique du Sud. Les drapeaux de l’Espagne, de l’Allemagne, de la France et de l’Angleterre peuvent également être vus dans les rues des plages telles que Vellayil et Beypore sur le Kozhikod. Les panneaux d’affichage et les drapeaux rivaux transforment les rues en champs de bataille pour le soutien des fans.

Basith a décrit le football comme une force culturelle unificatrice.

“Ailleurs, les enfants sont doués de jeux vidéo et de téléphones portables. Ici, les enfants sont des ballons doués.





Source link

By uiq51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *