Les combats entre les forces ukrainiennes et russes se sont poursuivis tôt samedi malgré une fenêtre de 36 heures cessez-le-feu proclamée unilatéralement par le président russe Vladimir Poutine à l’occasion de la fête de Noël orthodoxe. Moscou et Kiev se reprochent la poursuite des bombardements, tandis que l’Ukraine, les États-Unis et d’autres rejettent le cessez-le-feu, qui devait entrer en vigueur vendredi midi, comme une ruse.