Michael Moussa Adamo était un allié de longue date du président Bongo, avant même qu’il ne devienne président en 2009.

Le ministre gabonais des affaires étrangères, Michael Moussa Adamo, est décédé d’une crise cardiaque lors d’une réunion du cabinet, selon le gouvernement et une source présidentielle.

L’homme de 62 ans qui était un allié du président Ali Bongo Ondimba est décédé “malgré les efforts des spécialistes” pour le réanimer, a indiqué vendredi le gouvernement dans un bref communiqué.

Une source proche du palais présidentiel a déclaré qu’il “s’était assis au début du conseil des ministres et avait commencé à se sentir mal”, selon l’AFP.

Moussa Adamo a été emmené inconscient dans un hôpital militaire mais est décédé peu après midi, a indiqué la source, qui s’est exprimée sous couvert d’anonymat.

Président Bongo décrit Moussa Adamo sur Twitter comme “un grand diplomate, un vrai homme d’Etat”.

“Pour moi, il était avant tout un ami, loyal et fidèle, sur qui je pouvais toujours compter”, a déclaré Bongo.

Abdulla Shahid, l’homologue d’Adamo aux Maldives, a également exprimé ses condoléances à la famille du défunt ministre sur Twitter.

Moussa Adamo est né en 1961 dans la ville nord-est de Makokou. Il a commencé comme présentateur à la télévision nationale et finalement, en 2000, alors que Bongo était ministre de la Défense, Moussa Adamo est devenu directeur de cabinet du ministre de la Défense.

Lorsque Bongo a été élu président en 2009 après la mort de son père Omar Bongo Ondimba, Moussa Adamo était son conseiller spécial.

Après dix ans comme ambassadeur du Gabon aux Etats-Unis jusqu’en 2020, il est d’abord devenu ministre de la Défense puis ministre des Affaires étrangères en mars dernier.

By uiq51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}