Iga Swiatek et Coco Gauff
Iga Swiatek (à gauche) a remporté l’Open de France et l’US Open l’année dernière
Lieu de l’événement: Parc de Melbourne Rendez-vous: 16-29 janvier
Couverture: Commentaires tous les jours à partir de 07h00 GMT sur BBC Radio 5 Sports Extra ‘Tennis Breakfast’ en direct de Melbourne, avec une sélection de commentaires textuels en direct et une couverture des matchs sur le site Web et l’application BBC Sport

La première tête de série Iga Swiatek a été éliminée de l’Open d’Australie après avoir perdu contre la championne de Wimbledon Elena Rybakina au quatrième tour.

Tête de série 22e, Rybakina a eu du mal à reproduire les performances qu’elle a remportées au All England Club en juillet.

Mais contre Swiatek, la Kazakhe a une fois de plus montré à quel point elle s’épanouit sur la grande scène, jouant avec confiance et puissance lors d’une victoire 6-4 6-4 à Melbourne Park.

Moins d’une demi-heure plus tard, Coco Gauff perdait 7-5 6-3 contre Elena Ostapenko.

La septième tête de série américaine Gauff, 18 ans, était parmi les favoris pour le titre, mais a été maîtrisée par la 17e tête de série lettone.

Rybakina, 23 ans, affrontera l’ancien champion de Roland-Garros Ostapenko en quart de finale au lieu du match entre Swiatek et Gauff que beaucoup avaient prédit.

“Je suis nerveux à chaque fois que je suis sur la piste, mais j’essaie de rester calme. C’est une grande victoire et je suis content d’être de retour dans un tour”, a déclaré Rybakina.

Troisième tête de série Jessica Pégulala joueuse la mieux classée restante dans le tableau féminin s’est imposée 7-5 6-2 contre la Tchèque Barbora Krejcikova.

L’Américaine peut affronter la double championne de Melbourne Victoria Azarenkaen quart de finale, Azarenka doit battre Zhu Lin plus tard dimanche.

Swiatek “le voulait trop”

La Polonaise Swiatek s’est hissée au sommet du classement mondial l’année dernière après le départ à la retraite de l’Australienne Ashleigh Barty et a remporté les titres de l’Open de France et de l’US Open tout en dominant le circuit WTA.

Elle a atteint les demi-finales de Melbourne l’année dernière et, après une année 2022 remarquable, est revenue pour viser à devenir la première femme depuis Serena Williams en 2015 à détenir trois des quatre titres majeurs.

“J’avais l’impression de prendre du recul dans ma façon d’aborder ces tournois et peut-être que je le voulais un peu trop fort”, a-t-elle déclaré.

“Alors je vais essayer de me détendre un peu plus.”

Le succès de Rybakina a été plus sporadique. Entre la revendication du titre le plus prestigieux du tennis et le début de l’Open d’Australie de cette année, elle n’a remporté que 14 de ses 24 matchs et a dénoncé le manque de reconnaissance qu’elle estime avoir reçu.

Elle a également eu du mal avec des tirages difficiles, avec son classement mondial plus bas que prévu par la suite. aucun point reçu pour sa victoire à Wimbledon.

Mais elle a fait une autre déclaration impressionnante à Melbourne Park, atteignant les huit derniers pour la première fois avec une victoire dominante sur Swiatek.

La paire a échangé des pauses au début du premier set avant qu’une double faute de Swiatek à 3-3 ne donne une autre chance à Rybakina, qu’elle a saisie avec un énorme revers gagnant en cross-court.

Une prise confiante sur l’amour a scellé l’avantage d’un set, mais Swiatek s’est amélioré au début du deuxième set pour prendre une avance de 3-0.

Rybakina s’est rapidement battue pour revenir au niveau 3-3 alors que Swiatek avait du mal à faire face à son gros service.

Elle n’a perdu que six points lors de son premier service dans le match et a enregistré une prise impressionnante pour s’assurer la victoire après avoir rompu pour 5-4.

Rybakina dit qu’elle n’est plus gênée de ne pas gagner de points de classement à Wimbledon, mais l’amélioration de son statut mondial est une source de motivation à Melbourne.

“C’est définitivement une motivation, mais comme je l’ai déjà dit, à chaque tournoi auquel je participe, je veux gagner et peu importe les points, pas de points”, a-t-elle déclaré.

“J’aime concourir partout où je joue. Pour l’instant, je dirais que je ne regarde pas vraiment ces choses.”

Ostapenko n’a “jamais douté” qu’elle pouvait gagner un autre tournoi majeur

Ostapenko est devenue une championne adolescente à Roland-Garros il y a près de six ans, mais un manque de courses profondes depuis lors a vu beaucoup la considérer comme une merveille à un coup.

Contre Gauff, cependant, elle a montré la frappe puissante et l’agressivité qui l’ont menée au titre de Roland Garros en 2017.

Ostapenko a frappé 30 points gagnants en brisant le service de Gauff à trois reprises et en sauvant sept des huit occasions de bris de l’Américaine.

Bien qu’elle ait marqué la première fois depuis Wimbledon en 2018 qu’Ostapenko atteigne un quart de finale majeur, la joueuse de 25 ans dit qu’elle “honnêtement n’a pas vraiment douté” qu’elle pourrait en gagner un autre.

“Ma vie a beaucoup changé, il m’a fallu quelques années pour vraiment m’habituer à ce qui se passait parce que j’étais très jeune”, a déclaré Ostapenko, qui n’avait jamais dépassé le troisième tour à Melbourne Park auparavant.

“J’ai toujours connu et cru en mon jeu. Si je joue bien, je peux battre presque n’importe qui.

“J’ai essayé de travailler davantage sur ma constance, surtout en pré-saison, juste pour entrer sur le terrain et jouer mon jeu.”

Gauff n’avait pas perdu un set lors de ses trois matches précédents, dont une victoire au deuxième tour contre la numéro un britannique Emma Raducanu.

L’adolescente prodige, qui a perdu contre Swiatek lors de la finale de Roland-Garros l’année dernière, est devenue émue lors de sa conférence de presse alors que l’attente pour décrocher un titre majeur se poursuit.

“Je pense que j’ai un peu de contrôle sur chaque défaite parce que j’ai l’impression d’être une bonne joueuse, mais aujourd’hui, elle a simplement mieux joué”, a déclaré Gauff.

“Il y a eu des moments dans le jeu où j’étais frustré parce que normalement je peux résoudre des problèmes, mais j’ai l’impression de ne pas avoir beaucoup de réponses à ce qu’elle faisait.

“Il y avait quelques points sur lesquels j’aurais pu m’améliorer, mais dans l’ensemble, je pense qu’elle méritait de gagner.”

By uiq51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *