Remarque

JOHANNESBURG – Des membres de la mission militaire de la Communauté sud-africaine de développement au Mozambique font l’objet d’une enquête après qu’une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux les montrant en train de jeter des corps sur un tas de décombres en feu, ont annoncé mardi des responsables.

Les soldats font partie de la mission du bloc régional de 16 pays sud-africains pour lutter contre les extrémistes islamistes qui ont perpétré la terreur contre les communautés du nord du Mozambique.

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, l’insurrection au Mozambique a tué plus de 3 000 personnes depuis 2017, déplacé plus de 800 000 personnes et laissé plus d’un million de personnes dans le besoin d’aide alimentaire.

La vidéo montre des membres non identifiés de la mission brûlant un tas de gravats, y compris des meubles et des ustensiles, et jetant un corps dessus tandis qu’un autre corps repose sur les ordures en feu.

Au moins un soldat portant un uniforme militaire avec un drapeau sud-africain tient son fusil d’une main et filme l’incident avec un téléphone portable de l’autre.

L’incident aurait eu lieu en novembre de l’année dernière.

Le porte-parole de la Force de défense nationale sud-africaine, Brig. Le général Mokoena Mahapa a décrit l’incident comme un “acte ignoble”, affirmant qu’il violait le droit des conflits armés et que le commandant de la mission enquêtait.

“La SANDF ne tolère en aucun cas les actes commis dans la vidéo et les personnes reconnues coupables de tels actes seront inculpées”, a déclaré Mahapa.

Il a déclaré que les soldats sud-africains en mission font partie d’une force combinée et sont sous le commandement et le contrôle de la mission.

“L’Afrique du Sud ne soutient leur mission que sur le plan logistique”, a déclaré Mahapa.

Environ 600 soldats sud-africains se trouvaient dans la région de Cabo Delgado au Mozambique en octobre 2021 dans le cadre de la force régionale d’environ 1 000 soldats qui comprend également l’Angola, le Botswana, la Tanzanie, le Malawi, le Lesotho et la Zambie.

By uiq51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}